décembre 2009

Archive mensuelle

article paru dans Pays des Alpes maritimes

Créé par le 16 déc 2009 | Dans : presse

article.jpg

Pêche de sauvegarde sur la Grande Frayère

Créé par le 12 déc 2009

FEDERATION DES ALPES MARITIMES POUR LA PÊCHE ET LA PROTECTION DU MILIEU AQUATIQUE

Résultats de la pêche de sauvegarde réalisée sur la Grande Frayère

clipimage002.jpg

Photo 1 :La Grande Frayère

Avant propos

Cette pêche électrique de sauvegarde a été demandée par Monsieur Jean-Jacques DECAUDIN du SIFRO. L’objectif de cette pêche est de sauver les espèces piscicoles présentes sur une section de la Grande Frayère face aux travaux de prévention des crues du cours d’eau.
Ce document présente les conditions de l’étude et les résultats obtenus.

Description du site

Date : 20/10/2009
Lieu : la Grande Frayère, au niveau de l’allée du Carimaï, à Cannes.
Temps : nuageux
Température de l’eau : 14,3°C
Conductivité : 640 µS/cm
Matériel de pêche électrique utilisé : Martin Pêcheur (courant créneau 0.4 kW)
Longueur du tronçon pêché : 500 m
Largeur moyenne du cours d’eau : 2 m

clipimage003.jpg

Photo 2 : lieu de pêche 

 

Résultats de la pêche

Classement par classe de taille des différentes espèces pêchées.

Barbeau Méridional

clipimage005.gif

Figure 1 : Effectifs de barbeaux méridionaux (BAM) par classe de taille

Environ 500 barbeaux méridionaux ont été pêchés et remis à l’eau à l’aval. Cette espèce a une forte valeur patrimoniale.

clipimage006.jpg

  Photo 3 : les barbeaux méridionaux constituent l’espèce dominante sur ce secteur du cours d’eau 

Le Barbeau est protégé par l’arrêté interministériel de biotope du 8 décembre 1988. Au niveau européen et international, il est inscrit en annexe III de la Convention de Bern, aux annexes II et IV de la directive « Habitat Faune Flore », et figure dans la liste rouge internationale sous le terme de « rare ».
La notion de protection du Barbeau méridional est inscrite dans les mesures opérationnelles du SDAGE (1996) et dans les objectifs fixés par la directive cadre européenne sur l’eau.

Anguille

8 anguilles (avec des tailles comprises entre 100 et 200 mm) ont été capturées lors de cette pêche de sauvetage. Elles ont été relâchées à l’aval de la zone de travaux dès la fin de la pêche.

Cette espèce a une forte valeur patrimoniale. L’anguille est une espèce migratrice qui se développe dans les cours d’eau. Victime des barrages et des parasites, cette espèce est en nette régression.  Outre les décrets relatifs à la pêche de l’anguille (Décret du 03/08/1943) qui interdisent entre autre la capture des civelles, la Commission européenne propose un programme de fermeture saisonnière de la pêche professionnelle. De plus, Natura 2000 qui a pour mission de maintenir la biodiversité des milieux, stipule dans l’annexe 2 que l’anguille nécessite une protection spécifique.

Chevesnes

clipimage007.gif

Figure 2 : Effectifs de chevesnes (CHE) par classe de taille 

19 chevesnes capturés durant cette pêche ont également été remis à l’eau à l’aval de la section de cours d’eau destinée aux travaux.

Conclusion générale.

Il est important de noter que les classes de tailles trouvées pour les 3 espèces piscicoles présentes sur ce secteur correspondent à de jeunes individus. Le cours d’eau nommé la « Grande Frayère » porte bien son nom et ce secteur correspond à une zone de reproduction et de développement pour les juvéniles. Les capacités d’accueil ne semblent pas suffisantes pour les individus de plus grande taille. Ce secteur fait donc office de ruisseau pépinière pour des espèces à forte valeur patrimoniale et représente notamment une belle réserve de barbeaux méridionaux.
Tous les individus capturés ont été relâchés dès la fin de la pêche de sauvetage environ 1 km en aval de la zone destinée aux travaux.

p1020794.jpg

Téléthon 2009

Créé par le 07 déc 2009 | Dans : manifestation, video

A l’occasion d’une pêche à la truite,  organisée le samedi 5 décembre 2009 , sur le Lac du Gabre, aimablement prêté par le Pôle Azur Provence , nous avons remis à Pégomas la somme de 600 euros à l’ordre de L’AFM. Quatre vingt quatre pêcheurs ont participé à cette opération.Deux cent kg de truites arc en ciel avait été introduites pour l’evenement. Plus de 400 poissons ont été pêchés.
 
Merci à tous d’avoir répondu présent , et nous vous engageons à participer à nouveau pour l’édition 2010…
 
Les pêcheurs de Basse Siagne et le Potager du Gabre

dsc00550.jpg

20090114exploitetelethon0100.jpg

dsc00540.jpg

dsc00542.jpg

dsc00544.jpg

dsc00541.jpg

dsc00546.jpg

dsc00547.jpg

20090114exploitetelethon0025.jpg

dsc00551.jpg

dsc00548.jpg

dsc00554.jpg

dsc00557.jpg

dsc00558.jpg

dsc00565.jpg

dsc00561.jpg

Image de prévisualisation YouTube

 

Une tonne de poissons lâchée dans la Siagne

Créé par le 01 déc 2009 | Dans : presse

Une tonne de poissons lâchée dans la Siagne

Paru  mardi 1 décembre 2009 sur Nice Matin

nmphoto275306.jpg

Tout frétillants et vite acclimatés, des gardons ont été mis en Siagne en grande quantité en compagnie des perches, carpes, tanches, brochets et sandres.Depuis Auribeau jusqu’à Mandelieu, la Siagne frétille d’une nouvelle vie… Avec les quelque 1000 kilos de poissons qui viennent d’y être déversés par l’association des pêcheurs de la Basse Siagne.
Cette opération a mobilisé une quinzaine de bénévoles qui ont fait quatre étapes pour lâcher délicatement cinq espèces différentes de poissons blancs, rapidement remis de leur émotion et de leur voyage. Car ils viennent de l’Ain, en camion spécial, et plus particulièrement des étangs des Dombes. « C’est la saison où la coopérative locale vide les bassins, explique le président de l’AAPPMA, Jean-Philippe Pierrat. Nous en profitons donc pour réaliser notre empoissonnement, car c’est aussi le moment où ils s’acclimatent bien dans la Siagne ».

Brochets, carpes, tanches…

Au prix de 6 000 euros et d’une matinée active, 50 kg de brochets, 50 kg de perches, 100 kg de carpes, 100 kg de tanches, 600 kg de gardons et de sandres ont maintenant pris leurs marques dans la rivière. « Les sandres sont de petite taille et ils ne pourront pas être pêchés cette année » souligne aussi le président qui espère ne pas voir de crues mettre à mal ce travail de repeuplement. « Cette année, nous avons deux gardes particuliers bénévoles, Philippe Terrana et Vincent Carilho, assermentés. Ils veillent au bon respect de la réglementation… »J.O.

Idée ♥ |
Mes P'tites Créations |
LE BLOG DE GAYO |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Lectures noires II
| aude29
| creaaurore